Dossier

La vaccination contre certains types de mammites: une solution économique?

Par J.D.

Santé animale

Les mammites sont un fléau économique dans nos étables. Qu’elles soient cliniques, subcliniques ou chroniques, les impacts sur le portefeuille sont nombreux. Traitement coûteux, perte de production, réforme précoce… Et lorsque cette maladie prend place dans un élevage, il n’est pas toujours aisé de s’en débarrasser. Depuis quelques années, une solution, pas encore très répandue chez nous, est apparue pour limiter l’apparition de mammites : la vaccination.

Seules les bêtes qui ont entre  6 mois et un an sont vulnérables au germe. P-Y L.

Histophilus somni, un germe qui foudroie les bovins insidieusement

Santé animale

Perdre une vingtaine de taurillons en l’espace d’un mois sans percevoir de signes avant-coureurs, c’est la mésaventure qu’a connu Eric Royer, naisseur-engraisseur à Fexhe-Slins. La cause ? Histophilus somni, un germe connu depuis des années mais dont l’incidence sur le cheptel peut s’avérer dévastatrice surtout depuis quelques années. Un épisode d’autant plus désastreux qu’il n’a pas été aisé de diagnostiquer le microbe. L’éleveur revient sur cette épizootie.

20171114_134759

Boiteries en élevage laitier: en cas de doute, levez le pied

Santé animale

Bien plus importants en élevage laitier qu’en viandeux, les problèmes de boiteries ne sont pas à prendre à la légère. Si les causes sont multi-factorielles, les problèmes de pieds peuvent peser lourdement sur le bien-être de l’animal, la santé du troupeau et celle du porte-feuilles, tant la santé et la production des animaux touchés peuvent être mises à mal. Arnaud Sartelet, de la faculté vétérinaire de l’ULg, revient sur son expérience.

La baisse de l’utilisation d’antibiotiques peut être rendue possible par de nombreuses adaptations.  À Anthisnes, la visite s’est principalement focalisée sur l’aménagement des bâtiments d’élevage.

Plan Altibiotique : réduire les besoins en antibiotiques par l’adaptation de la conduite d’élevage

Par J.D.

Santé animale

Les législations vont actuellement dans la direction d’une diminution drastique des antibiotiques. Les animaux, eux, ne s’en soucient guère et ont besoin d’être soignés quand ils tombent malades. Alors pour moins les soigner, l’idéal n’est-il pas de leur éviter la maladie ? « Mieux vaut prévenir que guérir », dit le dicton populaire. Les visites organisées dans le cadre du plan Altibiotique ont pour objectif de trouver les points d’adaptation à apporter dans l’élevage pour y parvenir.

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 5 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct