Un plant de qualité: l’attention commence dès la réception et est maintenue jusqu’à la plantation!

pommes de terre

La qualité du plant ne dépend pas uniquement de la variété. Le planteur de pommes de terre de consommation doit traiter le plant de manière adéquate, de façon que celui-ci soit confié à la terre sans avoir subi de dégradation. Passons en revue les diverses étapes à accomplir, de la réception jusqu’à sa plantation.

Par la voie de la création variétale, le Cra-w se mobilise ardemment contre le mildiou de la pomme de terre

pommes de terre

Dans le contexte actuel, la lutte contre l’ennemi numéro 1 de la pomme de terre requiert impérativement la mise sur le marché d’un plus large éventail de variétés associant une meilleure résistance audit mildiou et une qualité technologique répondant aux besoins du marché. Le Centre wallon de recherches agronomiques (Cra-w) participe à ce travail ; l’inscription au catalogue national en 2017 de la variété Louisa en est un bel exemple.

Quel système anti-dérive choisir, sans impacter la qualité de la pulvérisation?

Equipements

La dérive des produits phytopharmaceutiques est une problématique d’actualité. L’instauration de zones tampons à respecter et la possibilité d’assouplir certaines de ces mesures par l’adoption d’équipements ou de moyens particuliers suscitent beaucoup d’interrogations chez les utilisateurs. Ce dossier représente l’occasion de passer en revue les exigences en la matière, d’évoquer l’offre en équipements pour le matériel de pulvérisation employé en grandes cultures et de définir les critères à prendre en compte lors du choix de ceux-ci.

Environ 40.000 minuscules graines dans un sachet, c’est suffisant pour emblaver un ha.

Des hybrides en pommes de terre? Les plants seront dans ce cas issus de semis!

pommes de terre

Cultiver des pommes de terre à partir de semences ? Est-ce l’avenir ou une utopie ? Solynta, une maison de sélection néerlandaise, estime que cette technique présente de nombreux avantages. Les premières semences de pommes de terre hybrides pourraient être proposées sur le marché dans les quatre ans à venir.

Coûteux, le maintien de la qualité est pourtant impératif!

Les variétés Bintje et Fontane sous la loupe: la qualité des stocks requiert de la vigilance

pommes de terre

La conservation se déroule donc globalement correctement. La vigilance reste toutefois de mise en matière de pourriture humide sur variétés sensibles (Fontane et Challenger), et aussi de germination. La ventilation intense induira des factures élevées d’électricité qu’il sera bien difficile d’intégrer dans le décompte financier de cette saison plombée par des prix très bas sur le marché libre.

Inscrite au Catalogue belge l’an dernier, la nouvelle variété Louisa présente une bonne résistance au mildiou. Cette caractéristique mérite toute sa place dans les stratégies de lutte contre ce pathogène particulièrement nuisible.

Dans votre Sillon Belge du 16 février, notre dossier «Pommes de terre» (vidéo)

Par M. de N.

pommes de terre

L’amélioration de la résistance au mildiou (Phytophthora infestans) de la pomme de terre est au coeur du projet Gerephyti qui a contribué pendant plusieurs années au programme de sélection classique mis en oeuvre au sein du Centre wallon de recherches agronomiques (Cra-w). De 2013 à 2017, quelque 5.000 fleurs ont été pollinisées, 45.000 graines ont été semées, et plus de 5.000 clones ont été évalués dans différents essais au champ. Objectif: obtenir et mettre à disposition des planteurs des variétés plus résistantes à l’ennemi numéro un de la pomme de terre. Depuis 2017, le Catalogue national compte une nouvelle variété baptisée Louisa (pour chips) dotée d’une bonne résistance au mildiou. De plus, une demande d’inscription a également été introduite fin de l’année passée, pour un clone issu d’un croisement entre les variétés Sarpo Mira et Apolline, très peu sensible au mildiou et destiné au marché du frais. A découvrir avec d’autres sujets – conservation, soins aux plants, etc. – dans le dossier spécial « Pommes de terre» de votre journal à paraître ce vendredi !

La production d'ail n'est pas fréquente en Wallonie. Elle permet pourtant d'ajouter une offre intéressante à l'assortiment classique.

Pour les maraîchers diversifiés, l’ail est un atout de plus sans trop de frais

Maraîchage

Peu cultivé en dans notre pays, l’ail mérite pourtant de s’ajouter aux productions particulières locales. Il est cultivé dans les fermes maraîchères diversifiées. La production demande des investissements pour l’achat des plants mais pas de frais importants de structure.

DSC_5509

Denis Ducarme pour un meilleur accompagnement des petits producteurs par l’Afsca

Cultures

Le ministre fédéral de l’Agriculture, également en charge des PME, Denis Ducarme, souhaite un meilleur accompagnement des petits producteurs pour répondre aux normes d’hygiène fixées par l’Agence pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), rapportent nos confrères de Le Soir.

Photo 1. Les trois variétés présentes sur cette vue manifestent des sensibilités différentes aux maladies foliaires. Le 15 octobre.

Face aux pressions multiples sur la culture betteravière, la résistance aux maladies est primordiale!

Betteraves

La valorisation des potentialités variétales est absolument impérative dans le contexte actuel de forte pression sur les produits phyto et de changement climatique avec un risque parasitaire accru.

agriculture-1359862_1920

Les produits phytos sources de tensions entre des agriculteurs et le ministre Di Antonio

Cultures

Le dossier de l’utilisation de produits phytosanitaires dans l’agriculture wallonne suscite des tensions entre des agriculteurs et le ministre wallon de l’Environnement, Carlo Di Antonio, comme l’illustrent certains sifflements et huées entendus mercredi à Gembloux lors de l’assemblée annuelle de la Fédération wallonne de l’Agriculture (Fwa).

Semée à une densité maximale de 6
kg/ha, la fétuque rouge ne concurrence aucunement le maïs.

Le sous semis en culture de maïs: des effets bénéfiques pré et post-récolte, sans influence sur les rendements

Maïs

Bien que connu depuis plusieurs années, le sous-semis d’un couvert en culture de maïs ne s’est jamais imposé comme un incontournable auprès des cultivateurs. Toutefois, l’arrivée de nouveaux semoirs, permettant l’implantation du couvert et du maïs en un seul passage, devrait changer la donne. Mais quelles espèces privilégier ? Avec quel impact sur les rendements en ensilage et grain ? Pour y répondre, le Cipf a mis la technique à l’épreuve du terrain.

money-2180330_1920

Situation précaire pour la majorité des agriculteurs, tous secteurs confondus

Economie

La Fédération wallonne de l’Agriculture (Fwa) a tenu, mercredi à Gembloux, sa traditionnelle assemblée annuelle en présence de dizaines d’éleveurs. À cette occasion, son président, Joseph Ponthier, a dressé un état des lieux, sombre et préoccupant, de l’agriculture wallonne.

Ces rencontres organisées par la Fiwap constituent une formidable  opportunité pour échanger autour des thèmes d’actualité du secteur  de la pomme de terre.

Trois coins de hangar avec la Fiwap: conservation, ventilation, bilan phyto, perspectives

pommes de terre

La filière wallonne de la pomme de terre organise, entre les 12 et 17 février, trois après-midis de visites et d’informations sur les thèmes qui font l’actualité du secteur.

Parmi les différents paramètres évalués pour une admission  au catalogue national, figure notamment la vigueur de départ.

Dix variétés de maïs ensilage nouvellement inscrites au catalogue belge

Maïs

Sur base des résultats d’essais menés en 2015, 2016 et 2017 pour six variétés et en 2016 et 2017 pour quatre autres, un total de dix nouvelles variétés de maïs ensilage ont été admises au Catalogue national belge des variétés.

La combinaison de mesures culturales est un des leviers étudiés chez nous aussi.

La protection phytosanitaire des cultures en mode light? À l’horizon 2050, répond la France

Cultures

Une forte réduction des produits phytos est envisageable « probablement d’ici 30 ans », a estimé tout récemment l’institut français des grandes cultures et du fourrage Arvalis, à l’occasion du congrès des producteurs de blé.

Durant les essais, les nouvelles variétés admises ont présenté des rendements en grains supérieurs aux variétés témoins.

Cinq variétés de maïs grain nouvellement inscrites au catalogue belge

Maïs

Sur base des résultats d’essais menés en 2016 et 2017, cinq nouvelles variétés de maïs grain ont été admises au Catalogue national belge des variétés.

L’avancement du projet et les travaux en cours permettront à la sucrerie de Seneffe de commencer sa première campagne en septembre 2021.

En exclusivité! La nouvelle sucrerie de Seneffe écrasera ses premières betteraves dès septembre 2021!

Par M. de N.

Betteraves

Le projet de construction d’une nouvelle sucrerie par les betteraviers pour les betteraviers avance bon train. Il entre dans le concret, avec un montage décliné en 4 axes. Ce 3e acteur sucrier en Belgique attaquera sa première campagne en septembre 2021. Managing director du bureau de consultance Innovity, Jean-François Gosse dévoile en exclusivité pour Le Sillon Belge les nouvelles avancées majeures de ce projet baptisé Serres.

Les prix mondiaux et la parité euro/dollar font très mal, dit l’Agpb.

En France aussi, les céréaliers se disent en grande difficulté économique

Céréales

À la veille de son congrès des 31 janvier et 1er février à Dijon, l’Association générale des producteurs de blé annonçait une ambiance morose vu les difficultés économiques des céréaliers. Les travaux devaient porter particulièrement sur le plan de transformation de la filière, conditionné à l’appui des pouvoirs publics.

Vue partielle des essais entrepris par l’Institut betteravier à Mazy en 2006 sur une variété non tolérante à la rhizomanie (à gauche de l’image).  Elle est entourée de variétés tolérantes ou résistantes. Dans la parcelle visuellement très affectée, le rendement ne s’élevait  qu’à 13 t/ha à 9,5° de richesse.

Face aux pressions multiples sur la betterave, la résistance aux maladies devient un critère de choix variétal primordial!

Betteraves

La mise en valeur des tolérances et résistances variétales est absolument impérative dans le contexte actuel de forte pression sur les produits de protection des plantes, de changement climatique avec un risque parasitaire accru. Et cela représente aussi un intérêt économique.

«Par ses choix culturaux, l’agriculteur a la maîtrise de la biodiversité présente sur ses parcelles.  Il en est l’acteur!», affirme  Jean-Luc Herman.

Favoriser la biodiversité grâce aux pratiques culturales: la preuve par les carabes! (+ vidéo !)

Cultures

Riche notamment d’insectes et autres organismes utiles à la protection des plantes, la biodiversité présente dans les parcelles de grandes cultures est directement du ressort de l’agriculteur. Lui et lui-seul, par ses choix culturaux adaptés, est en mesure d’alléger la protection phyto de ses récoltes en devenir. Un message délivré, ce lundi, lors l’assemblée générale de l’Appo.

Fertiliser les prairies et les cultures, oui mais en calculant bien !

Cultures

Les épandages de fertilisants minéraux ont pu commencé ce 1er février dans les prairies et ce sera le cas dès le 16 février pour les cultures. Pour aider les agriculteurs à raisonner au mieux leurs fertilisations, Protect’eau propose deux types de services.

Treize variétés de betteraves sucrières nouvellement inscrites au catalogue belge

Betteraves

Sur la base des résultats d’essais menés en 2016 et 2017, treize variétés de betteraves sucrières ont été admises au catalogue national des variétés d’espèces de plantes agricoles.

Quelque 8.000 agriculteurs de dix pays de l’UE, dont le notre (en Flandre) ont été consultés, fin 2013, et n’ont pas manqué d’exprimer leurs préoccupations quant à l’avenir.

Brexit, politique agricole, formalités… Les agriculteurs disent leur inquiétude face à l’avenir

Economie

Les résultats de la dernière enquête du Copa et de la Cogeca, qui porte sur le troisième trimestre 2017, montrent que les agriculteurs sont préoccupés par leurs perspectives économiques futures, notamment en conséquence de l’évolution des marchés mondiaux et du commerce.

Une commission spéciale du Parlement européen va se pencher sur la procédure d’autorisation des pesticides dans l’UE et notamment sur la question des conflits d’intérêts éventuels.

Glyphosate: une commission spéciale pour évaluer le processus d’autorisation des pesticides

Cultures

À la suite des inquiétudes concernant le processus européen d’évaluation des produits phyto apparues à l’occasion du débat sur le renouvellement de l’autorisation de mise sur le marché du glyphosate, le Parlement européen a décidé de créer une commission spéciale dont la mission sera d’évaluer la procédure d’autorisation des pesticides dans l’UE, notamment les conflits d’intérêts éventuels.

De très bons scores en brunissement pour les trois variétés analysées!

Qualité des pommes de terre en conservation: de très bons indices de brunissement

pommes de terre

Des prélèvements ont été réalisés dans les stockages en décembre et janvier par le Carah et la Fiwap.

À court terme, l’Inra estime difficile d’imaginer une interdiction du cuivre sans difficulté au plan technique.

Une menace pour la protection des cultures bio: l’avenir du cuivre pourrait se jouer d’ici juin!

Législation

La réprobation du cuivre à l’échelle européenne peut être soumise au vote des États membres de l’UE d’ici le mois de juin. En France, l’Institut national de recherches agronomiques – Inra – et l’Institut technique de l’agriculture biologique – Itab – viennent de confirmer les difficultés de se passer totalement de cuivre sur les cultures bio à court terme.

Les députés se sont notamment prononcés pour un sous-objectif de 12% d’énergies renouvelables dans les transports .

Biocarburants à l’horizon 2030: le parlement européen maintient le seuil de 7%

Législation

Le Parlement européen a enfin adopté sa position sur la révision de la directive Energies renouvelables qui prévoit le maintien à 7% du plafond sur les biocarburants de 1ère génération.

Parallèlement à l’érosion de la populative active dans le secteur agricole, les acteurs du machinisme voient leurs ventes régresser.

La cure d’amaigrissement se prolonge pour les ventes du machinisme agricole

Equipements

Tous secteurs confondus, l’équipement pour l’agriculture, l’élevage et les espaces verts a vu ses ventes reculer en moyenne d’un tiers au cours de ces dix dernières années. Étroitement liée à l’érosion de la population agricole, cette situation ne laisse pas d’inquiéter la fédération concernée. Tirant la sonnette d’alarme, Fedagrim a interpellé les politiques en lançant son pacte agricole en 10 propositions relayé récemment dans nos colonnes. L’analyse économique de ces deux dernières années confirme cette inquiétude.

Capable de produire aujourd’hui des rendements remarquables en sucre par ha, la betterave est en outre une formidable usine pour capter du C02 et émettre de l’O2.

Une année betteravière remarquable… mais les menaces ne manquent pas!

Par M. de N.

Betteraves

La betterave est décidément une plante qui ne laisse de nous surprendre… Celui qui le dit sait de quoi il parle. Directeur de l’Institut betteravier, Jean-Pierre Vandergeten décrypte les éléments qui ont permis à la culture de battre des records de rendement et identifie en même temps les menaces qui paradoxalement pèsent sur son avenir.

Au lieu de laisser les pois se fixer à un filet vertical, il est aussi possible de les étêter au stade «5 niveaux floraux». La croissance s'arrête, la récolte est concentrée dans le temps et la tige est renforcée pour sa résistance à la verse.

Le pois mangetout: une production qui arrive tôt en saison

Maraîchage

Le pois mangetout répond à une demande de niche et permet de proposer un produit frais tôt en saison. Bien que de surfaces limitées et réduite en saison au tout début du printemps, cette production est la bienvenue, alors que les autres cultures printanières n’en sont encore qu’à leur début.

La précocité est, outre le rendement, un critère essentiel à considérer au moment de choisir parmi les variétés intéressantes pour des semis au sud du pays, en particulier dans les régions moins favorables.

Sur la base des essais 2017 en maïs, les variétés très précoces à demi-précoces pour le sud du Sillon-Sambre-et-Meuse

Maïs

Désormais au sein de Varmabel, le Cipf, le Cpl-Vegemar collaborent depuis 5 ans à l’expérimentation de variétés de maïs dans un réseau propre aux différentes régions agricoles du sud du pays. Le comportement d’une quarantaine de variétés très précoces à mi-tardives a de cette manière été testé, comparé et quantifié l’an dernier. L’heure du bilan est arrivée avec les confirmations et nouveaux hybrides présentant un intérêt.

agriculture-1359862_1920

Une commission du Parlement européen sur la procédure d’autorisation des pesticides

Cultures

La conférence des présidents du Parlement européen a entériné jeudi la mise sur pied d’une commission spéciale sur la procédure d’autorisation des pesticides au sein de l’UE, ont annoncé les eurodéputés Philippe Lamberts (Ecolo) et Marc Tarabella (PS).

Pour tirer un avantage de la culture à plus de 400 m d’altitude, il ne faut pas se tromper de  variétés.

Culture de maïs: les variétés recommandées dans les régions froides

Maïs

À l’issue de l’expérimentation menée sur deux sites dans les régions froides du sud du pays, à plus de 400 m d’altitude, le Centre indépendant de promotion fourragère a mis en place deux essais.

woods-3074796_1920

Nouveau record de chiffre d’affaires pour la criée de Hoogstraten

Maraîchage

L’entreprise Coöperatie Hoogstraten, qui gère la criée éponyme, a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 236 millions d’euros, en hausse de 6,4 % par rapport à 2016. Une croissance tant attribuable à une augmentation des volumes qu’à des prix soutenus pour les fraises et les tomates.

Le  yacón peut être  consommé sous de  nombreuses formes et présente donc beaucoup de possibilités culinaires.

Le yacón, une nouvelle option intéressante pour certains agriculteurs?

Par J.D. d’après M.V

pommes de terre

Le yacón a été récemment lancé avec succès en Flandre. Le tubercule est assez méconnu dans notre pays, mais qu’a-t-il de spécial ? Comment pouvons-nous le cuisiner et comment est-il cultivé ? Leo Henckens, agriculteur à Kinrooi, dans le Limbourg, répond à ces questions.

Le direct

Le direct