Le carnaval des cents papiers

Par Marc Assin

Voix de la terre

La saison des carnavals bat son plein un peu partout en Wallonie ! Cortèges colorés et musiques endiablées déversent leur entrain contagieux et déguisent la grisaille hivernale en ciel de fête. Chez les agriculteurs, la saison des (carna)veaux est bien lancée dans les élevages bovins ; elle coïncide avec la « saison des cent papiers » : listing TVA, eaux usées…, et bien entendu l’importantissime déclaration PAC de superficie. Et pour celle-ci, cette année, finis les papiers, justement ! Tout doit être réalisé par voie informatique : nous sommes devenus des « sans papiers » !

Le cauchemar d’une reprise ISA

Par Anne-Sophie Tonglet

Voix de la terre

Jeune agricultrice de 27 ans, l’agriculture a toujours été pour moi une passion, et c’est une évidence pour moi de continuer aujourd’hui dans ce domaine. J’ai repris la moitié de l’exploitation familiale à titre principal en mars 2015 sous la législation ISA. J’y élève des BBB et produis des cultures pour nourrir mon bétail. Je vous fais part de mon histoire lors de ma reprise… où j’ai eu d’énormes surprises !

Locavorisme

Par Marc Assin

Voix de la terre

L’espagnol et le français sont deux langues latines qui partagent de nombreuses racines, mais pas toutes ! Il existe des mots fort semblables qui n’ont pas du tout la même signification, un peu comme des « faux amis », présents également dans l’anglais. Ainsi, en espagnol, « loco » veut dire « fou », et son féminin « loca » signifie « folle ». Et quand j’entends parler de « locavore » (qui consomme local), je ne peux m’empêcher de penser au « loca » espagnol, et mon locavore devient un mangeur de folle…

landscape-1607588_1920

Message de modération écologique

Par Louis Poulain, agriculteur à Neufvilles

Voix de la terre

Mon arbre est triste et mon cheval aussi.

embrasure-3102315_1920

Le mur de BBBerlin

Par Marc Assin

Voix de la terre

« On va droit dans le mur ! »

Cette expression revient en boucle dans les discours et la dialectique déconcertante des écologistes. De quel mur s’agit-il ? Qui l’a construit ? Mystère. Il doit bien exister quelque part, puisqu’ils en parlent sans cesse… À les écouter, je l’imagine d’un noir opaque, haut et compact, tout hérissé de chevaux de frise, effroyable et mortel comme le mur de Berlin…

potatoes-1585060_1920

Le premier migrant est… une dame

Par JMP

Voix de la terre

Madame Patate. C’est ce qui se dit à Bruxelles. Au parc Maximilien ? Que nenni ! Dans une exposition qui se tient actuellement dans un ancien moulin à vent sur la Commune d’Evere. Ce sont surtout les écoles de l’agglomération bruxelloise qui viennent à sa rencontre, pour enquêter sur son sort.

meat-2758553_1920

Menace sur la viande bovine

Par Benoit Cassart

Voix de la terre

La FNCB n’accepte pas que le secteur de la viande bovine UE serve de nouveau de monnaie d’échange pour accélérer la conclusion d’un accord commercial global entre l’UE et le Mercosur. C’est pourtant de cela qu’il s’agit quand la Commission augmente son offre de nouveaux contingents d’importation au Mercosur de 70.000 à 100.000 tonnes de viande bovine.

money-3115984_1920

Le mystère des prix

Par Marc Assin

Voix de la terre

Arrivés à l’âge tendre des « pourquoi ? » et des « comment ? », les enfants nous posent parfois des questions très simples auxquelles il est compliqué de répondre. Ils mettent en lumière des interrogations tellement évidentes ! Des questionnements qui dépassent notre entendement et que nous éludons par confort ou aveuglement. Par exemple, que répondre à son petit-fils de six ans quand il vous demande, son billet bleu en guise d’étrenne à la main : « Qui est-ce qui invente les prix ? ».

boar-2002317_1920

Sangliers, Marc Assin, ma réponse...

Par HDB de l’Entre-Sambre-et-Meuse

Voix de la terre

Je donne suite à la voix de Marc Assin datée du 19 janvier dernier sur les sangliers. Ayant moi-même subi des dégâts de sangliers sur mon terrain, voici quelque temps, je suis allé voir les directeurs des chasses avoisinantes afin qu’ils interviennent dans la réparation de celui-ci. La réponse de l’un d’entre eux fut : «  Ce ne sont pas les miens, je n’en ai pas sur ma chasse. » L’autre, de bonne foi, est venu constater les dégâts, et m’a dit : «  Tu te fous de moi, pour quelques coups de groin, tu veux te faire de l’argent sur notre dos. »

protection-2570048_1920

Lobbies: l’en-vert du décor

Par JMP

Voix de la terre

On n’a de cesse de jeter la suspicion sur l’agriculture. Plus elle fait d’efforts et d’actions concrètes pour offrir toutes les garanties de qualité, de traçabilité, de responsabilité, plus son image se dégrade dans l’esprit du grand public.

bread-2864703_1920

Des tartines dans la terre pour faire pousser le blé!

Par Pol Pierret Le vieux berger de Tronquoy

Voix de la terre

Voici quelques jours, j’ai reçu une lettre remplie de jolis cadeaux. De charmantes personnes qui m’estiment beaucoup (sans me connaître) sont persuadées « que je vais participer au sauvetage de la planète par un don de 40 euros ou plus. »

little-pig-2224212_1920

Sangliers pluriels

Par Marc Assin

Voix de la terre

Mes voisins sangliers sont très discrets… Ils ne sortent des bois qu’à la nuit tombée et s’en vont prendre un ver tous ensemble, un ver et ses nombreux petits frères qui grouillent dans les prairies. Ils s’installent au bar-gazon, jouent du museau en grognonnant et font la fête jusqu’au matin. Les traces de leurs libations sont bien visibles, car, comme dit le proverbe : « Cochons qui retournent la terre, font d’un pâtis une jachère ! » Les gros lurons hirsutes se gorgent de vers à la santé du fermier, cet éternel cochon payeur.

smiley-3058590_1920

La maladie des cultivateurs

Par Marc Assin

Voix de la terre

À l’occasion du Nouvel An, les bons sentiments mènent grand train ! Tout le monde aime tout le monde, et chacun donne et reçoit des bons vœux par charretées entières. On sort son carnet d’adresses et son répertoire de téléphone pour prendre des nouvelles d’un vieil oncle, d’un ami d’enfance ou d’un ancien voisin, en espérant partager avec eux des confidences agréables, des moments de détente et de bonne humeur. Après de longs mois de silence, on court également le risque d’apprendre des nouvelles peu réjouissantes du style décès, maladie ou divorce. La vie est ainsi faite, avec ses belles et ses mauvaises surprises. J’en ai fait cette année l’amère et très interpellante expérience…

sunset-3067567_1920

Un vœu pour 2018

Par Manou de Warneton

Voix de la terre

Voilà, 2017 s’est éteinte. Elle peut se faire oublier. L’arrivée au pouvoir de l’inquiétant Trump, pour qui le réchauffement climatique n’est qu’une vaste blague ; la montée en puissance du belliqueux leader nord-coréen ; les affaires politiques belges nauséabondes ; les attentats meurtriers à répétition ; le nombre exponentiel de réfugiés politiques et climatiques. Tout cela nous laisse un goût amer.

La Fédération des marchands craint la disparition des engraisseurs  occasionnels et « pâturiers » à cause des nouvelles règles sanitaires  concernant l’IBR.

IBR: disparition des engraisseurs occasionnels?

Par Benoit Cassart

Voix de la terre

Afin de faire le point sur les changements réglementaires au niveau sanitaire en 2018, les marchands de bestiaux ont invité le Docteur Jean-Yves Houtain et Jean-Claude Collaux de l’Arsia ce 11 décembre au marché de Ciney.

film-3057394_1920

L’agriculture sur grand écran

Par JMP

Voix de la terre

Cet automne, par deux fois, l’agriculture fut superbement traitée par de vrais cinéastes à destination du grand public. On sait que les agriculteurs ne sont pas tous des assidus des salles obscures, et qu’à l’automne, entre arrachages et semis, il y a souvent d’autres priorités. Rassurez-vous, vous pourrez les voir bientôt à la télévision. Mais parlons-en pour vous y faire penser.

2017, une sale année pour l’élevage bovin viandeux responsable, pour certains, de bien des maux : changements climatiques, gaspillage des ressources, accaparement des aides financières PAC… À quelle sauce sera-t-il mangé en 2018 ?

2018: prêts pour le grand huit?

Par Marc Assin

Voix de la terre

Dix-huit ans ! Le vingt-et-unième siècle a désormais atteint l’âge de la majorité, à défaut sans doute d’avoir mérité celui de la maturité, car l’époque où nous vivons se complaît dans l’adolescence, boutonneuse et chahutée, mal dans sa peau et caractérielle. L’année 2017, comme les précédentes, a été marquée par mille et une violences à travers le monde : terrorisme, guerres, déplacements de population, racisme…

IMG_0633

La moutarde me monte au nez…

Par JMP

Voix de la terre

Au sens propre, évidemment. Même qu’elle me chatouille les moustaches, en cette période de temps tellement poussant pour les engrais verts. Question à la une : « Quand et comment les agriculteurs peuvent-ils tirer le meilleur profit de leurs restes ? »

cow-2218072_1920

Quelque chose en nous…

Par Marc Assin

Voix de la terre

Le plus belge et le plus rock’n’roll des Français a tiré sa révérence, dans un intense et ahurissant battage médiatique. On appelle ça un enterrement de première classe, le genre d’événement qui frappe l’imaginaire public et le distrait de ses soucis quotidiens.

coins-1523383_1920

Mypension.be: tensions et contritions

Par Marc Assin

Voix de la terre

Les premiers flocons ont poussé les dernières récalcitrantes dans les étables, et l’hivernage débute dans une ambiance habituelle d’entre-saison, où l’on cherche ses marques, où l’on s’organise dans une routine qui durera jusqu’en avril. Le temps s’étire davantage ; les soirées s’allongent, et c’est l’occasion de recevoir des visites, de parler de choses et d’autres, sans trop se plaindre et encore moins se vanter.

Des habitations proches de la sucrerie de Seneffe

Par un comité de quartier vigilant

Voix de la terre

Chers amis agriculteurs, nous souhaitons apporter une précision légitime, et de ce fait non négligeable, aux déclarations faites récemment dans la presse par les initiateurs du projet de l’association des betteraviers wallons ainsi que par leur bureau d’étude (Innovity).

Haro sur le baudet?

Par M. D. à B.

Voix de la terre

L’histoire étant ce qu’elle est, de tout temps les villages ont eu des surnoms d’animaux bien connus. À Bertrix ce sont les « Baudets » qui ont une chanson très bien tournée, à Auby-sur-Semois ce sont « les gattes d’Auby ». À Paliseul, les « grenouilles de paliju », à Ochamps les « Boucs d’ouchamps ».

dirt-1867123_1920

Les vegans creusent notre tombe… et nous leur fournissons les pelles!

Par A.D. de Ploegsteert

Voix de la terre

L’élevage bovin, tel que nous le connaissons, est en train de disparaître. Et les éleveurs ont leur part de responsabilité… mais pas pour les raisons qu’on pourrait imaginer.

still-life-2366084_1920

Déjeuner en paix

Par Marc Assin

Voix de la terre

L’invitation m’avait séduite, et j’ai déjeuné Oxfam dans une sympathique maison de village. Confitures fair-trade, lait et fromages d’une ferme locale, café Max Havelaar, chocolat d’une marque équitable…, les organisateurs avaient mis les petites tasses dans les grands bols pour conscientiser au mieux les convives affamés. Ô surprise, je n’ai vu ni lait Fairebel ni « La bande des FéLait » dans les produits exposés. Peut-être pas assez « fair » (juste, équitable) ?

flag-2608475_1920

L’Europe toujours à l’heure des choix

Par Louis Poulain, agriculteur à Neufvilles

Voix de la terre

Le Commissaire Hogan aime-t-il l’agriculture européenne dont il a la charge ? J’en doute très fort. Il n’était d’ailleurs pas disponible pour répondre aux questions des agriculteurs reprises par les journalistes de « Questions à la Une » dont l’émission était diffusée le mercredi 8 novembre. Or, 1000 fermes disparaissent de nos campagnes chaque année en Belgique. A-t-il encore bonne conscience, ce triste Sir, quand il veut ignorer nos difficultés ? Pour moi, son attitude est tout à fait méprisable et ses projets libre-échangistes hors de propos, car tout travail mérite salaire, et ne doit pas seulement servir à nous rendre esclaves de la société de consommation.

children-403582_1920

Tant d’angélus...

Par Marc Assin

Voix de la terre

Décidément, la télévision nous aime ! Mardi 7 novembre, dans « L’Amour est dans le pré », RTL jouait la marieuse, l’entremetteuse ou la maquerelle – appelez-la comme il vous plaira… – et présentait de joyeux agriculteurs tout propres sur eux à la recherche de l’âme-sœur. Mercredi 8 novembre, dans « Question à la Une », la RTBF menait une enquête beaucoup moins glamour, et donnait la parole à des fermiers désabusés, en proie à mille difficultés : financières, administratives, existentielles. Tous les goûts sont dans la nature : Barbara Cartland sur RTL, Émile Zola sur la RTBF…

landscape-2211587_1920

PAC 2020: penser le changement ou changer le pansement?

Par Marc Assin

Voix de la terre

Une nouvelle échéance, – une de plus ! –, nous attend en 2020. Voyez-vous ça ! Notre bonne vieille starlette, la Politique Agricole Commune, désire se payer un nouveau lifting. La bougresse a bien changé, depuis sa naissance en 1962 ! Elle a enchaîné ravalements de façade et opérations de chirurgie esthétique politique lors de ses multiples réformes. Elle veut garder la forme, et cacher ses méformes sous des tonnes de pansements. Mais cette fois-ci, paraît-il, promis juré comme à chaque fois, les Eurocrates vont oser le changement…

cow-2218072_1920

Blanc Bleu Blues, oui! Blanc Bleu mort, pas d’accord!

Par Benoit Cassart

Voix de la terre

L’article de Marc Assin du 27 octobre dernier reflète parfaitement les doutes et les inquiétudes des éleveurs BBB. Il existe en effet toute une série d’évolutions totalement contraires aux caractéristiques du BBB et cela doit nous faire réfléchir.

DSC07110

Le glyphosate, un procès éthique?

Par JMP

Voix de la terre

Le glyphosate est source de beaucoup de discussions actuellement. Tout le monde en parle, et le grand public entend partout à quel point il met notre santé en danger. Mais toutes les accusations sont-elles bien objectives?

DSC_1075

Le maïs, ce migrant mal aimé

Par JMP

Voix de la terre

L’autre jour, en sortie en milieu naturaliste, un botaniste de qualité et de bonne foi, laisse tomber : « Quand même, le maïs, ce n’est pas notre terroir ». Sous-entendu : il n’est pas de chez nous, il n’a pas sa place ici.

fruit-2252643_1920

Salade de fruits

Par Manou de Warneton

Voix de la terre

C’était vendredi, j’avais la pêche et le sourire en banane. La semaine était sereine, le temps meilleur que les prévisions. Les petits-fils, tout trognon, hauts comme trois pommes, étaient rentrés chez eux. Quand, entre la poire et le fromage, découpant ses quartiers de pomme, mon mari me lance : « As-tu lu Marc Assin ? ».

DSC_6017

Blanc-Bleu Blues

Par Marc Assin

Voix de la terre

« Dans dix ans, le Blanc-Bleu, c’est fini ! ». Chronique d’une mort annoncée, cette rengaine enfle et tourbillonne dans le vent de nos campagnes, comme une chanson d’automne au refrain mélancolique. Volonté des hommes, ou avatar d’une époque ?

agriculture-2678283_1920

Débrider son tracteur: une mauvaise idée

Par J. Deldo

Voix de la terre

Débrider son tracteur pour qu’il dépasse la vitesse maximale autorisée peut en tenter certains, mais les problèmes qu’ils se risquent alors à encourir devraient les en dissuader.

kid-2605810_1920

Desseins d’enfants

Par Marc Assin

Voix de la terre

Dans nos communes rurales, vastes par la surface qu’elles couvrent, mais toutes petites par leur nombre d’habitants, les écoles maternelles et primaires ont gardé un caractère familial, intégré dans le cadre de vie des enfants. Pas mal d’activités « vertes » sont organisées, du style : verger et potager didactiques, plantations d’arbres en forêt, balades et leçons de choses dans la campagne, visites en fermes… Les élèves ont l’occasion d’observer les activités agricoles en direct, et de se forger leur propre opinion sur notre métier. Comment sommes-nous perçus par nos chères petites têtes blondes ?

countryside-336686_1920

Visite scolaire à la ferme

Par JMP

Voix de la terre

En ce début d’année scolaire, certains collèges ou lycées organisent pour leurs classes terminales des visites d’entreprises. Pour quatre-vingts rhétoriciens bruxellois, cela s’est traduit par la visite d’une ferme céréalière contemporaine.

Le direct

Le direct